Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Un hiver extraordinairement froid fait geler une partie du lac Issyk-Koul
Issyk-Koul Lac Kirghizstan Hiver Froid Gel Tcholpon Ata

Un hiver extraordinairement froid fait geler une partie du lac Issyk-Koul

Au Kirghizstan, plusieurs comptes Instagram ont posté des photos du lac Issyk-Koul recouvert de glace. Les températures anormalement froides de ce début d’année ont créé du gel sur les berges du nord du « lac chaud » de la République kirghize. 

Ce n’est pas le lac Issyk-Koul entier qui a gelé le 16 janvier dernier, mais seulement les berges du nord, comme près du village d’Annanievo. Sur quelques dizaines de mètres depuis la côte, la neige s’était déposée sur une couche de glace épaisse de quelques centimètres seulement.

Novastan est le seul média européen (en français, en allemand et en anglais) spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant, en réalisant un don défiscalisé à 66 %, ou en devenant membre actif par ici.

Pas grand-chose, mais assez pour que des photos et des vidéos du lac glacé fassent le tour des réseaux sociaux. La dernière fois que la rive du lac Issyk-Koul a gelé, c’était en janvier 2018, dans la même région, comme le racontait le média kirghiz Kaktus.

Il est en effet très rare de voir le plus grand lac du pays geler. L’étendue d’eau est réputée pour sa température clémente, ce qui lui vaut d’ailleurs son appellation : Issyk-Koul signifie « lac chaud » en kirghiz.

Le lac ne peut pas entièrement geler

A Tcholpon-Ata, station balnéaire très prisée en été, l’observatoire lacustre de Kyrgyzhydromet relève tous les jours les températures et données du lac kirghiz. Lioudmila Nikolaïevna, hydrologue, explique à Novastan qu’il est impossible que le lac gèle entièrement à cause de sa teneur en sel et des rivières qui s’y jettent continuellement. Travaillant au centre depuis 40 ans, elle n’a vu le lac se recouvrir de glace que partiellement, certains hivers.

Berge du lac Issyk Koul à Tcholpon Ata

Tcholpon-Ata le 17 janvier 2023. [alt]
Novastan

Dès le lendemain du 16 janvier, toute trace de glace avait déjà disparu sur la berge nord et le long des villages côtiers. Fin janvier, les températures à l’abord du lac avoisinent les 4 degrés en moyenne.

Berge du lac Issyk Koul, Tcholpon Ata

Le lac Issyk-Koul à Tcholpon-Ata. [alt]
Novastan

Sur les plages de Tcholpon-Ata, quelques blocs de glace ont tenu. Mais le soleil réchauffant les eaux du lac par une température au-dessus de -5 degrés enlève toute chance de voir à nouveau le lac recouvert de glace.

Une vague de froid exceptionnelle en Asie centrale

Cet épisode très court de gel sur le lac Issyl-Koul reste tout de même notoire et témoigne de la vague de froid exceptionnelle qui s’est abattue sur toute l’Asie centrale.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

A partir du 11 janvier, le service de presse du ministère des Situations d’urgence de la République kirghize avait rapporté que les températures seraient anormalement basses. Cette semaine, les températures jouaient entre -14 et -16 degrés en journée dans la capitale Bichkek, tandis qu’elles tombaient en dessous de -20 degrés la nuit.

Emma Collet
Rédactrice pour Novastan

Relu par Charlotte Bonin

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Share With:

emmacollet84@icloud.com

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...