Législatives France 2017

En Asie centrale, le raz-de-marée LREM dans un océan d’abstention

La séquence électorale qui a vu se succéder élection présidentielle et élections législatives en France s’est achevée le dimanche 18 juin. Suite à l’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée, les Français ont choisi de donner au nouveau chef de l’État la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Dans la 11ème circonscription des Français de l’étranger comprenant les 5 pays d’Asie centrale, les électeurs n’ont pas dérogé à la règle et ce, malgré une abstention record.

Prévues les 4 et 18 juin dans la plus grande circonscription des Français de l’étranger, les élections législatives ont suivi le mouvement enclenché en France depuis l’élection présidentielle du mois de mai. Le mouvement politique lancé par Emmanuel Macron, La République en marche (LREM), a largement remporté ces élections. Plus de 300 députés, soit la majorité absolue, siégeront dans la nouvelle Assemblée nationale. Et, sur les 11 circonscriptions des Français de l’étranger, 10 ont choisi d’envoyer à Paris des représentants du mouvement macroniste.

Hégémonie macroniste

Arrivée en tête à l’issue du premier tour avec 54,11% des suffrages exprimés, Anne Genetet, candidate LREM, a toutefois été mise en ballottage pour le deuxième tour face au député Les Républicains (LR) sortant, Thierry Mariani (18,78%). La faible participation a nécessité l’organisation d’un second tour finalement remporté par la candidate macroniste avec 71,72%.

Âgée de 54 ans et installée à Singapour depuis 2005, Anne Genetet a étudié la médecine avant de travailler pour différentes ONG et associations luttant, notamment, contre la propagation de pandémies. Elle tient également, à destination de la communauté francophone en Asie, un blog informant sur les questions touchant à la santé. Investie par LREM après avoir rejoint le mouvement en 2016, elle est devenue le 18 juin la première femme députée dans la 11ème circonscription des Français de l’étranger.

Genetet Députée Circonscription

En Asie centrale, la nouvelle députée a recueilli des scores variables, tout en restant en tête face à son concurrent LR : 58,82% à Achgabat (Turkménistan), 63,16% à Almaty (Kazakhstan) et 78,95% à Tachkent (Ouzbékistan). Ainsi, la région suit la tendance générale constatée dans l’ensemble de la circonscription. Au deuxième tour de l’élection présidentielle, les électeurs français résidant dans les 5 pays d’Asie centrale avaient déjà suivi la tendance globale du scrutin et plébiscité Emmanuel Macron (avec 85,71% des voix au Kazakhstan et en Ouzbékistan).

Lire aussi : En Asie centrale, la communauté française plébiscite Emmanuel Macron

Des élections boudées

Mais ces résultats doivent être relativisés. Moins de la moitié des électeurs se sont rendus aux urnes et l’abstention totale a atteint 57,36% des inscrits. Dans la 11ème circonscription des Français de l’étranger, c’est un véritable déluge abstentionniste qui a submergé de vide les différents bureaux de vote le 18 juin dernier : 77,34% des inscrits se sont abstenus.

L’abstention est toutefois un peu moins importante en Asie centrale où elle a atteint 65% à Achgabat et 69,63% à Almaty. Seul l’Ouzbékistan fait exception avec 41,79% d’abstention au second tour des élections législatives. Il n’en demeure pas moins que les soutiens du nouveau président de la République française ont réussi à tirer leur épingle du jeu et à donner au nouveau chef de l’État les pleins pouvoirs pour mener sa politique au cours des 5 prochaines années… dans un océan d’abstention.

Jérémy Lonjon
Rédacteur en chef de Novastan

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram !

[alt]
Rama
Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *