Almazbek Atambaïev face aux lignes de fractures de la Kirghizie

Vainqueur de la dernière élection présidentielle en Kirghizie avec 63,24 % des voix dès le premier tour, l’ancien premier-ministre Almazbek Atambaïev a depuis longtemps l’image d’un modéré, habitué à trouver des consensus dans des situations politiques présumées sans issue. Depuis la révolution d’avril 2010 et l’élection législative d’octobre 2010, il a conduit un gouvernement de coalition de plusieurs forces souvent antagonistes.

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec