Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Mer Caspienne : "le succès principal est le fait qu'ils se soient assis et aient produit quelque chose" Novastan | Mer Caspienne : “le succès principal est le fait qu’ils se soient assis et aient produit quelque chose”

Mer Caspienne : “le succès principal est le fait qu’ils se soient assis et aient produit quelque chose”

La convention réglant le statut juridique de la mer Caspienne signé le 12 août dernier à Aktau par les cinq Etats la bordant, est surtout un "tremplin favorable à l’amélioration des relations régionales" estime Luca Anceschi dans une interview pour Novastan. 

Novastan a demandé à Luca Anceschi, professeur à l'Université de Glasgow, spécialiste de l'Asie centrale, d'analyser la signature de l'accord sur le statut de la mer Caspienne. Selon lui, l'accord permet de stabiliser la région, mais ne permettra pas forcément la construction de pipelines, ni l'exploitation rapide des gisements d'hydrocarbures, du moins sur le court terme.

La signature de la convention sur le statut de la mer Caspienne dimanche dernier à Aktau au Kazakhstan a été qualifié "d’historique" par les signataires, Noursoultan Nazarbaïev a même annoncé avoir doté la mer Caspienne d’une "constitution". Quelle est véritablement l’importance de ce nouveau texte qui s’ajoute à de nombreux autres régulant la mer Caspienne ?

Si l’on étudie ce document en perspective, il s’agit d’un tremplin favorable à l’amélioration des relations régionales, surtout si l’on analyse les vingt-cinq dernières années où rien n’avait avancé autour de la Caspienne. Entre ces cinq États, il y a toujours eu des congrès, des séances de photos, des . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec