astana Pyramide Kazakhstan Palais

Le Kazakhstan veut s’imposer comme leader du dialogue interreligieux

La sixième édition du Congrès des religions mondiales et traditionnelles s'est tenue les 10 et 11 octobre derniers à Astana. Plus de 80 délégations venues du monde entier ont répondu présentes à l’invitation du président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev.

Intitulée Les responsables religieux pour un monde sûr, la sixième édition du Congrès des religions mondiales et traditionnelles a réuni les hauts représentants du catholicisme, de l’islam, du judaïsme, du bouddhisme, de l’hindouisme, mais aussi du taoisme, du shintoïsme, ou du zoroastrisme, les 10 et 11 octobre dernier à Astana, la capitale kazakhe.

L'objectif de ce sommet : souligner l'importance des religions dans l'entente entre les peuples. Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, au pouvoir depuis 1989, été à l'initiative de cette rencontre internationale en 2003. Le Kazakhstan compte aujourd'hui une cinquantaine de religions différentes.

Dans la foulée des attentats de 2001, le président kazakh a en effet déjà souhaité faire de son . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec