Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Le changement climatique, et non Gengis Khan, serait responsable du déclin de l'oasis d’Otrar Novastan | Le changement climatique, et non Gengis Khan, serait responsable du déclin de l’oasis d’Otrar
Kazakhstan Otrar Changement climatique Histoire

Le changement climatique, et non Gengis Khan, serait responsable du déclin de l’oasis d’Otrar

Une étude avance que le changement climatique, plutôt que les hordes de Gengis Khan, aurait conduit au déclin de la ville d'Otrar au Kazakhstan. Selon les chercheurs, ces conclusions doivent éclairer les politiques environnementales centrasiatiques d'aujourd'hui.

Les historiens ont longtemps pensé que l’invasion mongole des hordes de Gengis Khan était responsable du déclin de l’oasis d’Otrar. Cet oasis était l'une des villes importantes du royaume du Khorezm, qui a prospéré entre 1077 et 1231 dans la région de la mer d’Aral, entre Kazakhstan et Ouzbékistan actuels, et jusqu'à l'Iran. Aujourd'hui, Otrar est située dans le sud du Kazakhstan.

Jusqu'à présent, les chercheurs estimaient qu'Otrar avait été détruite en 1219 par les Mongols, menés par Gengis Khan, qui dévastèrent ensuite d'autres villes comme Samarcande et Boukhara, situées dans l'Ouzbékistan actuel. Cependant,en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec