Inventeur Alphabet Yerden Kajybek

Kazakhstan : le père du futur alphabet latin récompensé par un think tank américain

À partir de 2025, la langue nationale du Kazakhstan s’écrira en lettres latines. Yerden Kajybek, scientifique kazakh à l’origine du nouvel alphabet, a reçu un prix d’une organisation américaine pour son travail dans le processus d’occidentalisation des États post-soviétiques.

Novastan reprend et traduit un article initialement publié sur The Open Asia.

L’organisation StrategEast a récompensé le directeur de l’institut kazakh de linguistique Baitoursynov, Yerden Kajybek, le 14 mars dernier. Le centre stratégique consacré à la politique et à la diplomatie récompense ainsi le “père” d’un changement majeur annoncé : passer de l’alphabet cyrillique à l’alphabet latin.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Lire aussi sur Novastan : Alphabet latin : le chantier ne fait que commencer au Kazakhstan

Suite à un décret présidentiel, le Kazakhstan se séparera officiellement en 2025 de son alphabet cyrillique pour passer aux lettres latines. C’est à ce titre que Yerden Kajybek a été nommé et récompensé dans la catégorie “Occidentalisation linguistique et culturelle” de l’organisation StrategEast. Selon le média en ligne kazakh Informburo.kz, le prix lui a été remis en grande partie en raison de son mérite pour la latinisation de la langue kazakhe.

Encourager l’occidentalisation des états post-soviétiques

Comme l’explique StrategEast, le prix StrategEast Westernization Award est décerné chaque année pour “des progrès considérables dans la modernisation et le développement socio-économique et culturel des pays de la zone post-soviétique”. Le but de StrategEast est de créer des liens plus étroits entre les principaux politiciens et entreprises des pays post-soviétiques, à l’exception de la Russie, et leurs homologues des États-Unis et de l’Europe occidentale.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

Un prix qui efface une affaire sombre autour de Yerden Kajybek. Le scientifique a été accusé en 2009 d’avoir détourné 3,5 milliards de tengués (environ 8 millions d’euros) de budget en tant que président du Comité des langues du Ministère de la Culture du Kazakhstan. Il a ensuite déclaré que l’affaire était résolue : “La police a conclu à l’absence d’infraction. Rien n’a été trouvé, l’affaire est close. Il n’y a même pas eu de procès.”

Outre Yerden Kajybek, le président ouzbek Chavkat Mirzioïev a été honoré pour avoir amélioré le climat de l’investissement dans son pays et libéralisé l’économie.

Traduit du russe par la rédaction

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Facebook, Telegram, Linkedin ou Instagram ! Vous pouvez également vous inscrire pour recevoir notre newsletter hebdomadaire ou nous soutenir en devenant membre de la communauté Novastan.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *