Ekibastouz Kazakhstan Rue Neige Vide Vélo Lumière

Kazakhstan : à Ekibastouz, les habitants ont progressivement changé (1/2)

Ekibastouz est une ville industrielle à 5 heures de route d’Astana, la capitale kazakhe. Eloignée, elle subit aujourd’hui une désaffection progressive de ses habitants, même si de nombreux autres restent très attachés à leur ville natale.

Novastan reprend et traduit ici un reportage réalisé par Tengrinews.  

« A nous, à vous, à Ekibas ! ». Voici le toast proposé par les habitants d’Ekibastouz à leurs invités. Depuis la capitale du pays, Astana, 5 heures sont nécessaires pour se rendre dans cette ville industrielle de l’oblast de Pavlodar, que ce soit en voiture ou en train. Du fait de cette activité, les locaux nomment la pollution de l’environnement parmi l’un des principaux problèmes de leur ville. Pourtant, ils sont nombreux à aimer leur région de naissance, et les plus fidèles patriotes consacrent poèmes et chansons à leur ville.

Le tronçon de route en direction d’Ekibastouz est en travaux jusqu’à présent. Ainsi, même les chauffeurs les plus expérimentés préfèrent parfois prendre le train pour y aller. Les services de taxi préfèrent utiliser les applications mobiles et le trajet moyen est estimé à 250 tengués (66 centimes d’euro). Certains chauffeurs qui s’essayent à être taxi autorisent parfois . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec