Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

C’est Temirtaou, chéri ! Là-bas, une babouchka meurt de froid Novastan | C’est Temirtaou, chéri ! Là-bas, une babouchka meurt de froid
Temirtaou Kazakhtsan Neige statue place

C’est Temirtaou, chéri ! Là-bas, une babouchka meurt de froid

Les habitants de Temirtaou, ville mono-industrielle du nord du Kazakhstan, survivent difficilement. Entre économie stagnante et problèmes récurrents de chauffage, le quotidien n’est pas simple. Récit.

Novastan traduit et reprend ici un article paru originellement sur Tengrinews. Pour voir la première partie, cliquez ici.

A la veille du Nouvel an, Bakytjan Saguintaïev, le Premier ministre du Kazakhstan, a exigé que Temirtaou, située dans la province (oblys, en kazakh) de Karaganda, pourvoie les habitations d’un chauffage décent. A ce moment-là, à l’intérieur de certaines demeures, la température moyenne ne dépasse pas les 12 degrés. Deux mois après, des citadins se plaignaient encore du chauffage, qui se faisait plutôt capricieux.

Pour Tengrinews, Renata Tachkinbaïeva et Tourara Kazangapova sont donc parties enquêter sur la température moyenne au sein des foyers, et de façon plus générale, sur comment les gens vivent dans cette « monoville ».

en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec