Tadjikistan Turkménistan Kazakhstan Kirghizstan Ouzbékistan Sécurité alimentaire pénurie Asie centrale

Pénurie et trafic de nourriture : la sécurité alimentaire menacée en Asie centrale ?

DECRYPTAGE. Le coronavirus pourrait-il faire revenir les pénuries alimentaires en Asie centrale ? C’est le parallèle sous-jacent qu’a fait le premier président kazakh, Noursoultan Nazarbaïev, qui a comparé la crise actuelle avec celle des années 1990 pour les pays post-soviétiques, où ce sujet était le problème majeur. Les Nations unies soulignent la menace d’une « crise alimentaire imminente » dans la région. Fermeture des frontières, arrêts de la production,  approche protectionniste des pays vis-à-vis de leurs stocks de nourriture… Tout ceci annonce un chacun pour soi mondial sous l’effet du coronavirus. Il commence déjà à impacter l’Asie centrale.

L’évolution de la pandémie dans la région ainsi que les politiques nationales qui seront mise en place dans les prochains mois seront décisifs pour créer ou prévenir une crise alimentaire, qui pourrait faire autant de dégâts que la pandémie prévient la FAO. L’Asie centrale semble être un bon exemple de cette crise successive naissante. Tentative de décryptage du début d’une crise alimentaire.

………………………………………………

Ces deux paragraphes ne sont que le début de notre décryptage hebdomadaire réservé à nos soutiens, envoyé tous les mardis matins directement dans leur boîte mail. Pour le recevoir dans votre boîte, vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois. Pour en savoir plus sur notre philosophie, nous vous avons tout expliqué par ici. Une question, une demande ? Notre email : novastan.france@novastan.org.

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *