Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Dans la crise du coronavirus, l’Asie centrale regarde vers Beijing
Kassym-Jomart Tokaïev Xi Jinping Chine Asie centrale Kazakhstan Kirghizstan Tadjikistan Ouzbékistan Turkménistan Influence Soft Power

Dans la crise du coronavirus, l’Asie centrale regarde vers Beijing

DECRYPTAGE. Alors que la Chine envoie des masques, des tests et des respirateurs ainsi que des experts pour aider de nombreux pays à travers le monde, tout en soignant son soft power au passage, l’Asie centrale est en train de se fermer entièrement au monde. Occupés par leur propre lutte contre le virus, les Etats-Unis, la Russie et l’Europe ne s’intéressent que très moyennement à la région. En Asie centrale à l’inverse, région frontalière de l’Empire du milieu et au cœur de la strat . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Share With:

Basés à Paris et Berlin, nous sommes la rédaction de Novastan.

redaction@novastan.org