Oust-Ourt

Les mystérieux guerriers d’Oust-Ourt

Le plateau d’Oust-Ourt, qui s'étend de la mer Aral à la mer Caspienne, est un site historique hors du commun. Il regorge de vestiges d’anciennes civilisations : une nécropole où se dressent de grands mausolées et des minarets, des temples enfouis sous terre, quelque 60 sites néolithiques, sans oublier les ruines de la ville antique de Chakhr-i-Vazir, le caravansérail Béléouli et le fort d’Allan. En 1983, la découverte d'une foule de statues de guerriers a bouleversé le site.

Cet article est une traduction d’un reportage publié sur TengriMIX.

Il y a trente-quatre ans, dans l’ouest du plateau d’Oust-Ourt, des archéologues ont fait émerger environ 70 statues de guerriers dans la zone dite des puits de Bayte. À titre de comparaison, il avait fallu cent ans de recherches dans la région de la mer Noire pour en rassembler un nombre similaire.

Lire aussi sur Novastan : Les pétroglyphes, miroir des peuples d’Asie centrale 

Une telle découverte justifiait évidemment qu’un groupe . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec