Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Kazakhstan : une chute des investissements en trompe-l’œil Novastan | Kazakhstan : une chute des investissements en trompe-l’œil
Nur Sultan Kazakhstan Astana Economie Investissement

Kazakhstan : une chute des investissements en trompe-l’œil

DECRYPTAGE. Entre 2016 et 2018, les investissements réalisés par des étrangers au Kazakhstan ont fondu, passant de 17 milliards de dollars à 200 millions de dollars. La baisse, soudaine, semble montrer un ralentissement conséquent de la première économie d’Asie centrale. Alors que l’Ouzbékistan s’ouvre massivement aux investissements étrangers, le Kazakhstan est-il en train de perdre sa place de leader ?

La question est plus complexe qu’il n’y paraît. En réalité, le Kazakhstan a connu une année exceptionnelle en 2016 et reste un pays encore très attractif pour les investisseurs étrangers, principalement grâce à ses ressources en hydrocarbures. Pour autant, le pays en reste encore extrêmement dépendant. Décryptage. 

C’est une chute drastique. Selon des statistiques de la Banque mondiale, entre 2016 et 2018, les investissements directs à l’étranger (IDE) entrants au Kazakhstan sont passés de 17 milliards de dollars à… 200 millions de dollars. L’économie la plus développée d’Asie centrale cavale pourtant en tête des investissements étrangers depuis le tournant du XXIème siècle.

Lorsque 17 milliards de dollars entraient au Kazakhstan en 2016, le Turkménistan n’enregistrait que 2,2 milliards de dollars d’IDE, l . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Vous pouvez nous essayer à partir d'1 euro par mois ! Vous pouvez aussi vous inscrire gratuitement à notre newsletter résumant nos articles, envoyée tous les lundis.

Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

 

Partager avec