Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

"Nous nous rappelons"

« Nous nous rappelons »

La Révolution du 7 avril 2010 a marqué la fin violente du régime de l’ancien président Kurmanbek Bakiev au Kirghizstan, faisant près de 100 morts dans la capitale, Bichkek. Cette seconde révolution (après celle de 2005) a fait de cet État la seule démocratie parlementaire en Asie Centrale et de loin le régime le plus ouvert de la région. Pour les 5 ans de « la renaissance du Kirghizstan », comme le scandent les affiches à travers la capitale, environ 600 personnes se sont réunies près du parlement et du monument à la révolution à l’occasion d’une cérémonie « en l’honneur des héros d’avril », selon les mots du président Atambaev.

« Nous nous souvenons de l’état de notre pays avant le 7 avril 2010 », commença-t-il son discours, avant de rappeler les méfaits du régime Bakiev et « le mal monstrueux » dont les révolutionnaires ont sauvé le pays. L’opposition à l’ancien régime et la construction démocratique est en effet une des principales sources de légitimation pour le gouvernement kirghiz à l’heure actuelle. Plus tard, le président a dressé un parallèle entre processus révolutionnaires au Kirghizstan et ailleurs dans le monde, présentant par exemple le Maïdan comme un 7 avril ukrainien, tout en soulignant son succès à rapidement retrouver la stabilité après la révolution. Un bilan positif, en somme, pour la politique de redressement de l’ancienne présidente Otunbaeva et de lui-même.

 

Crédit : Florian Coppenrath

Share With:

Ich bin dem frisch gegründeten Novastan gleich bei meiner ersten Kirgistan-Reise Ende 2011 beigetreten. Erst war ich Redakteur, dann Begründer der deutschsprachigen Version. Heute bin ich für die Verbindungen zwischen den verschiedenen Teilen von Novastan und für die strategische Entwicklung des Projektes zuständig. Nach drei Jahren in Kirgistan, zuletzt als Bosch-Lektor in Osch, arbeite ich heute an der Entwicklung von "Wikistan" einer baldigen Netzwerkplattform für die Zentral-Eurasien-Forschung. Seit März diesen Jahres bin ich ebenfalls in der Forschung tätig und schreibe eine Doktorarbeit über Hip-Hop in Kirgistan am Zentralasienseminar der Humboldt Universität zu Berlin. --------------------------------------------------------------- Mon premier voyage à Bichkek en décembre 2011 m'amena à rejoindre le magazine Novastan.org fraichement fondé. J'y étais d'abord actif en tant que rédacteur, puis en tant que fondateur et coordinateur de la version germanophone en été 2013. Aujourd'hui je suis en charge des liens entre les différentes parties d Novastan et du développement stratégique du projet. Après trois ans au Kirghizstan, dernièrement en tant que médiateur culturel pour la fondation Bosch à l'université d'Och, je travaille au développement de "Wikistan", un réseau pour la recherche sur l'Eurasie centrale. Depuis mars 2018, je suis également doctorant en études centre-asiatiques et étudie le Hip-Hop dans les villes du Kirghizstan.

fcoppenrath@novastan.org

No Comments

Leave A Comment

Captcha loading...