Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Novastan franchit le cap des 10 ans Novastan | Novastan franchit le cap des 10 ans
Novastan Asie centrale média 10 ans

Novastan franchit le cap des 10 ans

Le 22 novembre 2021, Novastan a fêté ses dix années d’existence. Une étape importante pour un projet né à l’Alliance française de Bichkek qui veut aujourd’hui devenir le média de référence sur l’Asie centrale. 

Une première décennie pour Novastan. Le 22 novembre dernier, le seul média européen spécialisé sur l’Asie centrale a franchi cette barre symbolique. 10 ans à informer sur l’Asie centrale et ses nuances. 10 ans à tenter de trouver un ton juste pour répondre à une curiosité grandissante sur cette région encore méconnue. 

A l’origine, Novastan s’appelait Francekoul. Le nom se référait au lac, koul (kül) en kirghiz, kazakh, tadjik, et en ouzbek, et représentait le français dans la région. Cette langue française apprise avec passion par de jeunes Centrasiatiques à l’Alliance française de Bichkek (Kirghizstan). Certains parlaient (et parlent encore) aussi bien qu’un francophone natif, sans jamais être allé en France ou en Europe. 

Mais aussi koul comme cool, et cette idée de départ d’être un projet accueillant, ouvert à toutes les idées et qui ne voulait pas se prendre trop au sérieux. 

Les bases de ce projet ont été posées le 22 novembre 2011 dans les locaux de l’Alliance française, au cours d’une réunion entre Français et Centrasiatiques. En janvier 2012, le premier site Internet a été lancé. Des traces de son existence ont été conservées dans les archives d’Internet

Une ambition croissante

C’est en 2013 avec l’ajout de la langue allemande que Francekoul est devenu Novastan. Nova pour nouveau, nouvelles et stan, le seul suffixe unissant les pays de la région. Un nom plus international aussi, et déjà plus sérieux. 

Petit à petit, Novastan a évolué. A force de vouloir toujours mieux faire et rédiger des articles fiables, nos équipes ont voulu faire de ce projet étudiant un projet plus ambitieux. Dès 2015, l’idée que Novastan pouvait devenir le média de référence sur l’Asie centrale a commencé à émerger. 

S’en sont suivis de nombreux débats, échanges ou réunions pour mieux savoir ce que nous voulions, en tant que projet franco-allemand. Ce genre d’aventure prend du temps, et nos membres ne peuvent pas toujours être à 100 %. Certains et certaines continuent, d’autres vaquent à d’autres occupations. Certains et certaines reviennent, d’autres non. Cependant, et nous en sommes persuadés, toutes et tous gardent un souvenir de leur passage chez Novastan. 

Des centaines de bénévoles ont participé

Non pas que nous soyons à la pointe du journalisme. Après tout, Novastan n’est pas le New York Times. Mais par son sujet, sa zone si particulière, Novastan reste unique. Seul média français spécialisé sur l’Asie centrale, l’un des deux seuls présents en allemand avec Deutsche Welle, et l’un des nombreux en anglais depuis notre lancement en janvier 2021. Une pluralité de situations réunies en un seul média, sans bureau physique et s’organisant sur une messagerie instantanée d’entreprise depuis 2013. 

Au fil des années, nos équipes ont vu passer des centaines de bénévoles, venant principalement d’Asie centrale au départ, puis avec un centre de gravité se rapprochant de l’Europe. Certains et certaines sont notamment devenus journalistes après avoir débuté à Novastan, ce qui nous emplit d’une fierté difficile à décrire. 

Pour autant, avoir dix ans c’est aussi et toujours se poser la question de son utilité en tant que projet. Les idées ne manquent pas au sein de nos équipes pour nous améliorer, développer de nouvelles choses, continuer de grandir. Mais pour tout cela, le temps nous manque souvent. Novastan reste un projet entièrement bénévole, dépendant uniquement du temps et de l’envie des membres de ses équipes. 

Un modèle économique qui reste à trouver

Notre passage à l’abonnement côté français le 30 septembre 2020 n’a pour l’heure pas été suffisant pour nous permettre de salarier une personne. Nous continuons de tester de nouvelles idées pour nous développer : vendre certaines de nos Photos du jour, développer les abonnements auprès d’institutions et d’entreprises, reprendre un rythme régulier pour nos évènements. 

Nous sommes également en train de finaliser un nouveau design pour notre site web. Si tout va bien, vous pourrez le découvrir d’ici à janvier 2022. 

Plus concrètement, L’un de nos prochains sera un évènement festif. Le 10 décembre prochain, Novastan organisera la troisième édition de Dance with the Stans, la soirée qui fait danser les Européens sur la musique centrasiatique. Vous pouvez d’ores et déjà réserver votre place par ici. Une belle manière pour nous de fêter avec vous les 10 ans de Novastan. 

Plus largement, Novastan dépend de vous pour grandir. Si vous souhaitez nous soutenir, vous pouvez notamment vous abonner à partir de 3 euros par mois. Avec cet abonnement, vous aurez accès à l’ensemble de nos 3 500 articles tout en recevant tous les mercredis notre décryptage hebdomadaire. A l’occasion de nos 10 ans, vous pouvez bénéficier de 2,5 mois gratuits sur un abonnement annuel avec le code NOVASTAN10. Tout ceci se passe sur notre page d’abonnement.

Vous pouvez également nous soutenir avec un don défiscalisé à 66 %. Ce don est un soutien fort, qui nous permettra d’organiser des évènements pertinents.

Autrement, vous pouvez vous abonner gratuitement à notre newsletter du lundi, qui résume nos articles de la semaine. Si vous avez envie d’être informé-e de nos prochains évènements, vous pouvez aussi vous inscrire ici. Vous pouvez aussi en savoir plus sur notre projet sur notre page projet.

Quoi que vous fassiez, merci d’avoir pris le temps de nous lire. Tant que notre envie de décrire l’Asie centrale sera intacte, nous serons là. 

Merci pour votre fidélité,

L’équipe de Novastan

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *