Des policiers bloquent la rue vers Koï-Tash, où se trouve l'ex-président du Kirghizstan

L’ambassade de France au Kirghizstan appelle ses ressortissants à la prudence

Après la violente opération dans la nuit du 7 au 8 août dans le village de Koï-Tash contre l’ancien président du Kirghizstan, Almazbek Atambaïev, l’ambassade de France appelle ses ressortissants à la prudence. 

L'ambassade de France se veut prudente. Ce jeudi 8 août, au lendemain de l'opération des forces spéciales contre l'ex-président Almazbek Atambaïev, la délégation française au Kirghizstan a envoyé un message à ses ressortissants, affirmant qu'“on ne peut exclure des manifestations et des heurts dans les prochaines heures et les prochains jours”. L'ambassade demande également aux Français présents sur place d'être "prudent dans ses déplacements et ne pas prendre les routes menant aux montagnes dans la banlieue sud de Bichkek", la capitale du pays.

Paris demande également à ses ressortissants de "suivre avec attention la situation sur les médias, ainsi que les recommandations de sécurité des autorités locales" et de "se tenir à l’écart des rassemblements et mouvements de foule".

Lire aussi . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec