Aral Kazakhstan Mer d'Aral

Non, il n’y a pas de “renaissance” de la mer d’Aral

DECRYPTAGE. Alors que le Turkménistan a inauguré le 8 mai en grande pompe un lac artificiel dans le désert, alimenté indirectement par les eaux du principal fleuve qui alimentait la mer d’Aral, on peut lire dans la presse française que « la mer d’Aral renaît ».

Ce n’est pas la première fois que la presse française et internationale met en avant ce renouveau de la mer d’Aral, alors même que rien n’indique une amélioration de la situation dans ce qui est désormais appelé l'« Aral-Koum », désert d’Aral en langues turciques. Décryptage d’une « fake news ».

« On la croyait condamnée : la mer d'Aral. (…) Grâce à un barrage, l'eau revient et l'espoir aussi ! », s’extasie France Info, mentionnant un reportage photo du magazine Géo. Et de conclure l'article en . . .

 


...Le reste de cet article est réservé aux abonné-e-s de Novastan. Pour accéder à tous nos articles et soutenir le seul média français sur l'Asie centrale, vous pouvez vous abonner en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec