Tous nos contenus en accès illimité !

Abonnez-vous

X

Le président ouzbek pousse dehors la vieille garde de son administration Novastan | Le président ouzbek pousse dehors la vieille garde de son administration
Chavkat Mirzioïev Ouzbékistan Sénat Procureur Général Administration Politique Discours

Le président ouzbek pousse dehors la vieille garde de son administration

DECRYPTAGE. Limogeage du procureur général, accusé de corruption, critique en règle du niveau de ses ministres ou encore de l’éducation en Ouzbékistan : Chavkat Mirzioïev a décidé de passer à la vitesse supérieure dans la réforme de son administration. Le président ouzbek a annoncé qu’il limogerait 60% des procureurs actuellement en place tout en souhaitant une plus grande féminisation de son administration.Derrière ces valeurs, on trouve cependant un véritable combat en coulisses. Tentative de décryptage. 

Tout est parti d’un décret présidentiel. Le 20 juin dernier, les services du président ouzbek Chavkat Mirzioïev publient un document officiel annonçant le limogeage d’Otabek Mourodov, le procureur général. Ce dernier, arrêté le 17 juin, est accusé formellement le 21 juin de corruption par le président ouzbek lui-même dans un discours devant le Sénat. “J’ai fait confiance à Otabek Mourodov. [Mais] si le bureau du procureur rime toujours avec corruption, comment pouvons-nous attirer des investisseurs ?”en cliquant ici. Déjà abonné-e ? Connectez-vous par ici.

Partager avec