Abdullajon ketmen volant film fantastique ouzbékistan

« Abdullajon », une critique de la société ouzbèke par la science-fiction comique

CINÉ CENTRASIATIQUE. « Abdullajon » est à la fois une comédie loufoque, une critique attendrissante et acerbe de la société ouzbèke du début des années 1990. Un film dont les images ont vieilli mais dont le fond reste toujours actuel. A ne pas manquer.

« Ciné centrasiatique » est une série d’articles collaboratifs rédigés par différents membres des associations de Novastan pour partager leurs meilleurs moments cinématographiques sur l’Asie centrale. Chaque article de cette série décrit un film produit ou tourné en Asie centrale, disponible en ligne.

Ce film de science-fiction comique à (très) petit budget se veut un hommage à Steven Spielberg et son film “E.T.”. Sorti après la chute de l’URSS, “Abdullajon”, du nom de l’extraterrestre, se passe dans les tous derniers jours du régime soviétique. Il décrit à merveille la période de la perestroïka et de la glasnost dans un village (kichlak) ouzbek.

Novastan est le seul média en français et en allemand spécialisé sur l'Asie centrale. Entièrement associatif, il fonctionne grâce à votre participation. Nous sommes indépendants et pour le rester, nous avons besoin de vous ! Vous pouvez nous soutenir à partir de 2 euros par mois (défiscalisé à 66 %), ou en devenant membre actif par ici.

Ce film de Zulfikar Mussakov est un poil loufoque, tout en décrivant avec stridence la société ouzbèke villageoise  dans ses meilleurs côtés comme dans ses travers. Les binettes traditionnelles ouzbèkes, les “ketmeni”, se mettent à voler par la magie extraterrestre et sont l’objet de la folie villageoise et administrative. Ces ketmeni formeront même un mot, la “ketmenisation”, pour exprimer la dégradation dérisoire de la politique et de la vie sociale en Ouzbékistan. Un jeu intitulé « Super Ketmen » a même été développé à Tachkent en 2014 pour faire voler les ketmeni.

Envie d'Asie centrale dans votre boîte mail ? Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire en cliquant ici.

C’est dire si le film a fait date et forme une critique de la société ouzbèke de la fin de l’URSS qui, à bien des égards, est aujourd’hui encore très actuelle.

Abdullajon est disponible en entier sur Youtube mais seulement en russe : 

Partagez vos films d’Asie centrale : Vous voulez réagir à cet article, ajouter quelque chose sur ce film (un lien avec ou sans sous-titres), ou partager avec Novastan et ses lecteurs un autre film centrasiatique ? Envoyez-nous votre critique du film (sur un format similaire à cet article) à info@novastan.org. Merci à toutes et à tous !

La rédaction

Merci d'avoir lu cet article jusqu'au bout ! Si vous avez un peu de temps, nous aimerions avoir votre avis pour nous améliorer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anonymement à ce questionnaire ou nous envoyer un email à redaction@novastan.org. Merci beaucoup !

Partager avec
Aucun commentaire

Ecrire un commentaire

Captcha *